Ta gueule Drevet

"TAFTA" d'andouilles...

 

C'était il y a quelques jours, un samedi matin comme les autres, au marché de Pézenas, une militante me tend un tract. Je jette un oeil distrait dessus et le pose au milieu des légumes dans mon panier.

Arrivé à la maison, je me décide à le lire. En voici un résumé:

"Le Grand Marché Transatlantique ne se fera pas" (TAFTA)

La Commission européenne est en train de négocier un accord de libre échange avec les USA sous la pression des lobbies des multinationales qui en seront bénéficiaires.

D'après Raoul-Marc Jennar, militant éco socialiste "Il s'agit de confier la définition des règles au secteur privé en lui donnant la capacité de remettre en cause nos législations et réglementations dans tous les domaines où les firmes privées considéreront que ces normes constituent une entrave à leurs profits: normes salariales, sociales, sanitaires, alimentaires, environnementales, ..." Bon, il faut prendre cela avec précaution, il est peut-être un peu partisan, le monsieur...

Mais en attendant, pourquoi, nos dirigeants ne nous en parlent pas de cette négociation, négociation dont notre Président s'est entretenu avec le Président Obama?

Les dangers:

- Sécurité alimentaire... moi, je ne veux pas manger des OGM, des hormones et des pesticides... Déjà, que ce qui arrive d'Espagne n'est parait-il pas très pur...

- Santé... ce serait la fin annoncée des génériques... des génériques de fin?

- Notre système de retraite pourrait être remis en cause...

- Privatisation de l'eau...

Le TAFTA limiterait le pouvoir des Etats, rien que cela...

- Enseignement... les universités privées pourraient attaquer en justice l'Education nationale pour concurrence déloyale...

J'espère que tout cela n'est pas vrai....

Rassurez moi, dites moi que je rêve, que ce n'est pas vrai, que ce ne peut pas être vrai...

Qui seront les bénéficiaires?

Les multinationales! je sais je me répète...

Je suis OK pour des accords de libre échange avec les USA, mais il faut que les Etats restent maîtres chez eux et que tout le monde y gagne.. pas toujours les mêmes...

C'est pourtant ce que semble ne pas prévoir ce "TAFTA" Trans-Atlantic Free Trade Agreement que nous prépare la Commission Européenne.

C'est pour cela qu'il faudrait réveiller les députés européens. Il me faut repartir en campagne, je vais y aller, si cela continu comme cela!

Rendez-vous compte que c'est ce "mécanisme des règlements de conflits d'investissement d'Etat" qui donne aux multinationales le même statut que les nations-Etats et est jugé par un tribunal extra judiciaire... Et tout cela au nom de la sacro sainte croissance!

Déjà en vigueur dans les précédents accords de libre échange:

L'entreprise américaine (Lone Pipe) a déposé plainte contre le gouvernement québécois et lui réclame 250 millions de dollars de compensation parce que ce Gouvernement a eu le courage d'instaurer un moratoire interdisant l'utilisation de la fracturation hydraulique dans la vallée du Saint-Laurent.

Cela fait froid dans le dos, cela me fait peur.

Et je ne vous parle pas du scandale de la pêche en eau profonde, sur ce dossier là aussi, l'UE déconne...

Cela sera un prochain coup de gueule...

Je pense que je ne vais pas manquer de matière pour mes coups de gueule...

 

Patrice Drevet le 4 mars 2014 à Rueil-Malmaison

 

 

à suivre...

 

 

 

Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue."

Albert Einstein

Brèves de comptoir :

 

- “Tu veux quoi ?

De l’eau ? Du vin ?

Tu sais pas ?

T’es du Modem ?”

 

- “Un socialiste au pouvoir, vous allez voir qu’il va pas le rester longtemps, socialiste. Déjà qu’il a regrossi.”

 

 

Extraits de

"Le grand café des brèves de comptoir”

de Jean-Marie Gourio,

éditions Robert Laffont,

930 pages, 23 euros

Copyright CC&CO © All Rights Reserved